Vous êtes ici : Accueil Actualités SIGNATURE DE LA CONVENTION-CADRE ENTRE LE CNAM ET LE CONSEIL DE L’ORIENTAL ET DES CONVENTIONS D’APPLICATION AVEC L’UNIVERSITE MOHAMMED PREMIER ET SON ECOLE SUPERIEURE DE TECHNOLOGIE D’OUJDA

SIGNATURE DE LA CONVENTION-CADRE ENTRE LE CNAM ET LE CONSEIL DE L’ORIENTAL ET DES CONVENTIONS D’APPLICATION AVEC L’UNIVERSITE MOHAMMED PREMIER ET SON ECOLE SUPERIEURE DE TECHNOLOGIE D’OUJDA

signée ce 21 mars 2013 par le Recteur Christian FORESTIER et le Président de l’Oriental Ali BELHAJ, marque un évènement important du développement économique conjugué au déploiement de la formation continue dans la région.

Par sa position stratégique qui constituera demain le Grand Maghreb, par l’intérêt que lui porte Sa Majesté en raison du grand dynamisme de ses institutions, et compte tenu de la mise en œuvre de projets tournés notamment vers l’environnement et les énergies renouvelables, le tourisme avec la relance de la station balnéaire Saïdia, la mise en valeur agricole dans le cadre du plan «Maroc vert », ou bien encore avec la construction d’un nouveau complexe portuaire « Nador West Med », la région de l’Oriental développe de nouvelles perspectives économiques et sociales auxquelles le Cnam s’associe.

La coopération entre le Cnam et la région de l’Oriental définie par la Convention-cadre s’articule autour :

  • d’actions de formation :
    Avec l’appui scientifique et pédagogique du Cnam, seront mis en œuvre des actions relatives à la formations des formateurs, l’accompagnement de la mise en œuvre de la co-diplomation et la recherche d’une co-certification, mais également de la prospective en matière de validation des acquis de l’expérience (Vae). Des actions seront entreprises au niveau du développement de la formation à distance et de reconversion des jeunes diplômés ou au niveau de leur progression dans le cadre professionnel.
  • de relations avec le secteur industriel :
    Le Cnam apportera un appui au Conseil Régional de l’Oriental pour la mise en place de formations en lien avec des entreprises industrielles et commerciales, pour élargir également la recherche appliquée en valorisant le partenariat universités/entreprises et en déployant des actions de valorisation en matière de recherche et d’innovation technologique.
  • du développement de la recherche :
    La collaboration entre les deux signataires prévoit la mise en place d’équipes de recherche et l’échange d’enseignants-chercheurs, un soutien à la recherche doctorale, la publication et la communication communes des travaux de recherche ainsi que le développement de brevets communs.
  • de la diffusion de la culture scientifique et technique à travers l’organisation de conférences thématiques et d’expositions itinérantes en lien avec le Musée des Arts et Métiers du Cnam.

Le partenariat entre le Cnam et la région de l’Oriental prévoit également, à titre de projet pilote, la création d’un centre régional de formation professionnalisante, en partenariat avec les partenaires régionaux tels que l’Université Mohammed Premier, l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT), la Confédération Générale des Entreprises au Maroc (CGEM)…etc, et avec le concours de la haute administration régionale.

Les conventions d’application signées en parallèle avec l’Ecole Supérieure de Technologie d’Oujda (ESTO) de l’Université Mohammed Premier s’inscrivent pleinement dans la dynamique de ce partenariat.

Elles concernent

  • les formations d’ingénieur et formations doctorales en système éco-électrique ;
  • les formations d’ingénieur en informatique et systèmes d’information ;
  • les formations en ingénierie des travaux du bâtiment et du BTP ;
  • les formations en logistique et transport.

Autour de ces 4 filières, l’ESTO et le Cnam s’engagent conjointement par la mobilisation de leurs moyens matériels et pédagogiques, adaptés par une réflexion commune aux attentes et aux besoins du marché du travail marocain. Le Cnam mettra notamment à la disposition de l’ESTO ses programmes d’enseignement et son label de formation, et instruira les demandes d’agrément des équipes scientifiques et pédagogiques de l’ESTO, ce qui permettra, à long terme, de créer un vivier d’enseignants marocains pour transmettre le savoir dans l’avenir, au Maroc et à l’étranger.

Chiffres clés

1 000 000 anciens élèves en activité

100 000 élèves inscrits chaque année

10 000 intervenants issus de l’entreprise ou
du monde académique

Partenaires